125 ans coop

Organisation Non Gouvernementale et voix des coopératives dans le monde entier, l’Alliance Coopérative Internationale (ACI) est fondée en 1885 à l’occasion d’un congrès à Londres. Après plusieurs tentatives infructueuses françaises et anglaises amorcées dès 1835, l’unification internationale des mouvements coopératifs nationaux parvient enfin à s’opérer. C’est donc autant une naissance qu’un aboutissement. Aujourd’hui, l’ACI représente 33 organisations dans 110 pays. Cet anniversaire est une bonne occasion de retracer la longue histoire internationale des coopératives au travers de celle de l’ACI.


Ce premier congrès coopératif rassembla des représentants de coopératives provenant de France et d’Angleterre mais également d'autres pays comme l'Allemagne, l'Argentine, le Danemark, les États-Unis ou encore l'Inde. Et il œuvra à fixer les objectifs de cette nouvelle organisation. A savoir : définir, informer, défendre les principes coopératifs et développer le commerce international.


Cette unification ne s'est pas faite de manière uniforme puisqu'à cette époque deux conceptions coopératives existaient. La tradition anglaise dite “Wholesales societies” reposant sur la coopération des consommateurs (s'unifiant en coopérative afin d'obtenir des prix plus bas). La conception française reposant quant à elle sur la coopération de production, avec une place décisive faite pour les travailleurs. Cette coopérative de production inclut autant la production agricole et industrielle que la mutualité, l’éducation, la consommation ou encore l'habitat. Précurseur de cette tradition française, Jean-Baptiste Godin, créateur d'une industrie de fabrication d'appareils de chauffage en fonte (le poêle Godin), regroupe son personnel dans un lieu coopératif qu'il appelle le « familistère » et léguera à sa mort ses usines aux ouvriers dans un format de co-propriété.


La crise profonde de la grande distribution et du mouvement des coopératives de consommateurs dans les années 1970-1980, marque le début d'un renouveau.  Développé par Albert Thomas dès 1920, c’est le retour de l’idée d’inter-coopération, c’est à dire de la complémentarité entre les diverses formes coopératives. Albert Thomas prônait un rapprochement entre coopératives agricoles et coopératives de consommation, pour en faire un véritable instrument de transformation économique et sociale. C’est cette vision qui traverse désormais la créativité coopérative contemporaine, celle de la complémentarité.


L'ACI, qui depuis 1946 a obtenu le « statut consultatif » à l'ONU (et qui est l'une des trois premières organisations non gouvernementales à obtenir ce statut), continuera son chemin d'éclaireur de la pensée coopérative. Signe de sa grande force, c’est également la seule et unique organisation internationale à avoir survécu aux première et seconde guerres mondiales. Elle modifiera à 2 reprises ses principes coopératifs (en 1937 et en 1966), se dotera d'une « identité coopérative » en 1995, ou encore signera un partenariat ACI-UE en 2016 sur le développement coopératif international avec la Commission européenne. Enfin, dernière initiative en date, elle a organisé du 3 au 7 février 2020, la première édition de son Forum Mondial de la Jeunesse sur l’entrepreneuriat coopératif à Sarawak en Malaisie. Réunissant plus de 180 participants de 50 pays, l'objectif aura été de définir le rôle des jeunes pour faire face à  certains des défis mondiaux les plus urgents et comment les coopératives peuvent s'articuler autour de cette ambition.


Le modèle coopératif suscite l'engouement de jeunes toujours plus nombreux, car se voyant de plus en plus comme « citoyens du monde ». Il représente également l'un des principaux leviers qui peuvent leur permettre de s'organiser de manière démocratique pour faire face aux grands défis économiques, sociaux, culturel ou environnementaux à venir. Comme on peut le voir avec toutes les manifestations pour le climat dans lesquelles la jeunesse se place souvent en première ligne, ce modèle coopératif (et donc non-capitalistique) peut donc devenir à l'avenir un véritable instrument de ce changement. L'avenir coopératif est à eux !

 

Giovanella Frédéric pour Alpes Solidaires

 

 

 

 

Biens et services associées

Structure associée

Alpesolidaires Association

6 rue Berthe de Boissieux
38000 Grenoble

Site web :

https://www.alpesolidaires.org

Email :

asso@alpesolidaires.org