la Nuit de la Solidarité

Qu’est-ce que la Nuit de la Solidarité ?

La Nuit de la Solidarité est une opération de dénombrement des personnes sans solutions de logement ni d’hébergement. Qu’il s’agisse de personnes sans-abri,  qui passent la nuit dans un lieu non prévu pour l’habitation essentiellement la rue et l’espace public, mais aussi d’autres types de lieux comme les parkings, jardins publics, terrains vagues, halls de gare, salles d’attente d’hôpital, voitures, halls d’immeuble. Ou de personnes sans domicile : personnes sans abri, ou alors hébergées en service d’hébergement collectif (d’urgence, de stabilisation ou d’insertion), ou en centres spécifiques pour demandeurs d’asile, en hôtel ou en logements procurés par une association. Cette opération de dénombrement permet d’avoir une vision plus précise des personnes sans-abri au sein d’un territoire donné, à un moment donné, y compris les personnes ne sollicitant pas les services d’aide sociale.

D’où vient l’initiative?

Venue des pays anglo-saxons et utilisée depuis de nombreuses années dans plusieurs villes américaines ou européennes, cette opération est importée en France en 2018 par la Ville de Paris qui initie alors la première édition de la Nuit de la Solidarité. Plusieurs villes emboîtent le pas, dont La Métropole de Grenoble, avec l’objectif de mieux connaître le nombre et les parcours des personnes en très grande précarité vis-à-vis du logement. Ce décompte établit qu'au moins 1 757 personnes étaient en situation de grande précarité au regard du logement en 2019 à Grenoble. Au-delà de la récolte d’informations précieuses qui servent directement la construction de réponses adaptées aux besoins des personnes, la Nuit de la Solidarité a permis une réelle sensibilisation des citoyens et citoyennes aux problématiques de grande précarité sur le territoire.

Quels sont les objectifs poursuivis par ce décompte?

La connaissance précise des situations et des besoins des personnes en situation de rue est fondamentale pour planifier les politiques d’intervention, organiser le réseau d’acteurs en conséquence et mettre en place les actions nécessaires. En particulier, cette opération ne vise pas à apporter une solution immédiate aux situations rencontrées. Mais les situations d’urgence peuvent cependant être signalées pour une prise en charge spécifique.

Important à savoir, la décision d’organiser une opération de décompte doit être à l’initiative de la collectivité. Cette dernière pourra présider le comité de pilotage pour donner le cadre stratégique de l’opération et mettre en place les instances de travail. Chaque collectivité organise sa propre gouvernance et ses instances de pilotage. Une Nuit de la Solidarité doit mobiliser tous les professionnels concernés, notamment, des opérateurs de zones spécifiques (régie/entreprise de transport, hôpitaux, gestionnaires de parking...), les associations en capacité de mobiliser des professionnels de l’action sociale et des bénévoles.

Il faut noter par ailleurs que la collecte de données de la Nuit de la Solidarité sera mutualisée avec le recensement de la population générale de l’Insee pour la première fois. Ce recensement de l’Insee a lieu une fois tous les 5 ans. Cette année, ce sera les 20 et 21 janvier 2022.

 

Annie KAWUSOKO M./PEYA pour Alpes Solidaires

 

 

 

 

 

Biens et services associées

Structure associée

Alpesolidaires Association

6 rue Berthe de Boissieux
38000 Grenoble

Site web :

https://www.alpesolidaires.org

Email :

asso@alpesolidaires.org