unat aura

Dans un contexte largement modifié par la mondialisation, la crise économique et sanitaire et la concurrence du tourisme à finalité commerciale, le tourisme social et solidaire (TSS) s'attache à développer des formes nouvelles. Il s'agit de répondre à la fois aux défis de l'exclusion sociale, aux exigences d'équilibre économique des activités touristiques, à la nécessité de maintenir en état et de développer le patrimoine tout en répondant aux aspirations des salariés à des emplois de qualité. Un contexte qui n'est pas sans questionnement quant à l’avenir du tourisme social et solidaire.

Qu’est-ce que le Tourisme social et solidaire?

Le tourisme social et solidaire (TSS) revendique les droits de vacances pour tous et participe à sa mise en œuvre. Il est constitué en quasi-totalité de structures non lucratives (associations, mutuelles et sociétés sans but lucratif). Né du tourisme populaire, il s’appuie notamment sur les Comités d'entreprises et les partenaires syndicaux pour permettre le départ en vacances de leurs travailleurs. Il englobe les villages vacances et les maisons familiales, les accueils collectifs pour mineurs (colos), les auberges collectives, les organisateurs de séjours scolaires et linguistiques, les voyagistes solidaires, etc. En Auvergne-Rhône-Alpes, le TSS est une activité économique et sociale significative. Il compte plus de 250 établissements (villages-vacances, maisons familiales de vacances et auberges de jeunesse) et plus de 200 centres permanents d'hébergement collectif (principalement destinés à l'accueil des colos et des séjours scolaires). L’Union nationale des Associations de Tourisme et de plein air Auvergne Rhône-Alpes (UNAT AuRA) s’est constituée à la fusion des régions en 2016, pour regrouper tous les acteurs de l’économie sociale et solidaire qui agissent dans le champ du tourisme dans la région.

Le financement, un enjeu majeur

Avec les évolutions économiques, sociales, culturelles ou technologiques, le tourisme social et solidaire doit faire évoluer ses  services tout en restant fidèle à ses valeurs. Il doit continuer à investir dans la rénovation et la modernisation de ses équipements afin de répondre d’une part aux normes législatives et réglementaires (nationales ou européennes) et d'autre part aux attentes de sa clientèle. Une équation souvent difficile à résoudre pour des structures dont les marges sont réduites, tarifs sociaux obligent. La contrainte est forte : il faut investir pour répondre aux évolutions des normes ainsi qu’à la demande de qualité d’une clientèle devenue plus exigeante. Les établissements étant concentrés dans des sites souvent à l’écart, les conditions de travail font que les employeurs ont parfois du mal à fidéliser les salariés. Le TSS est ainsi confronté à plusieurs difficultés et freins à l’emploi, tels la formation des personnels et des équipes. Dans le contexte actuel de crise, l’avenir semble bouché pour les investisseurs présents ou à venir, du fait des problématiques conjuguées de la garantie financière, des moyens de financement pour la rénovation ou la modernisation des patrimoines immobiliers et de ceux allouables à la formation ou l’emploi des travailleurs.

La garantie financière

La garantie financière est obligatoire pour exercer légalement en France. L'UNAT  offre le service de la garantie financière à ses membres, il s’agit du Fonds Mutuel de Solidarité (FMS). Ce fonds a pour objet de permettre aux associations, aux fédérations ou unions ayant une activité relevant du Tourisme Social et Solidaire de justifier d’une garantie financière dans le cadre de l'immatriculation auprès d'Atout France. Il semble qu'aujourd'hui, les opérateurs n'aient plus ni les moyens de se lancer ni la possibilité de faire marcher la concurrence. La conjoncture n’étant pas favorable, les garants financiers durcissent leurs mesures de garantie (certains n’acceptent plus de nouveaux entrants). Il n’est donc plus possible pour une agence de changer de garant en 2021 alors que se profilent des augmentations tarifaires. Les investisseurs potentiels ne trouvent pas de garants et ne peuvent donc pas s’immatriculer. Le montage financier des projets de rénovation Les financeurs susceptibles d'intervenir dans le montage financier des projets de rénovation, y compris les collectivités territoriales, sont dans l’incertitude et ont du mal à investir de gros moyens dans les travaux de rénovation ou de modernisation.

Investir dans la formation ou l’emploi

Les dispositifs de financement de la formation sont eux aussi dans l'incertitude. Faut-il continuer à investir alors que l’avenir est incertain à ce jour ?

Les réponses de l’Etat

Fin 2020, l’UNAT s’est rapprochée des autorités de tutelle pour exposer sa situation. Afin de chercher à anticiper sur le sujet crucial des avoirs, mais aussi sur les intentions de l’Etat en ce qui concerne le système de garantie financière, et l’accompagnement des garants en cas de faillite systématique du secteur. Les réponses ne sont pas encore formelles quoique les échanges soient positifs. Le gouvernement a promis plusieurs mesures. Notamment une aide exceptionnelle de 15 millions d’euros pour aider les associations organisatrices de colonies de vacances et autres classes vertes, qui "subissent de plein fouet la crise sanitaire" à éviter que des cessations de paiement se multiplient dans les semaines à venir dans ce secteur. Aussi, dans le cadre des élections régionales et départementales de 2021, L’UNAT AuRA évoque quelques points de vigilance notamment sur les principes de politique régionale et départementale et sur les modes d'intervention de la Région et des Départements dans le domaine du tourisme. Elle propose une aide personnalisée, la maintenance du patrimoine immobilier, la formation et la mobilité et plaide pour une équité territoriale et le respect des vocations touristiques propres. L’UNAT AuRA met par ailleurs un accent particulier sur la coopération. Une bonne collaboration entre des assemblées territoriales, des institutions touristiques, des opérateurs du tourisme et du personnel en mettant en avant leurs objectifs de solidarité pour sauver  l’avenir commun du TSS.

UNat/Aura

mail :  aura@unat.asso.fr

Annie KAWUSOKO M./PEYA pour Alpes Solidaires

 

 

Biens et services associées

Structure associée

Alpesolidaires Association

6 rue Berthe de Boissieux
38000 Grenoble

Site web :

https://www.alpesolidaires.org

Email :

asso@alpesolidaires.org