Un tiers-lieu sur le thème du développement durable à Grenoble ?

Thématiques : 
687 lectures

Métro, boulot, dodo… La société civile cherche des alternatives à ce modèle. Ainsi, 900 tiers-lieux existent aujourd'hui en France ! Complémentaires à l'habitat et au bureau, ces espaces favorisent la vie sociale de la communauté et sont vecteurs de rencontres et d'échanges informels.

Pour créer un tiers-lieu il faut tout d'abord… un lieu !
 
Le 2 octobre, la ville de Grenoble a lancé un appel à projet visant à valoriser une partie de son patrimoine immobilier et à faire redécouvrir certains bâtiments aux grenoblois au travers de nouveaux usages. Six bâtiments sont ouverts à l’appel à projets, trois sont proposés sous forme de session foncière et trois autres en baux emphytéotiques. La Grande Orangerie, actuellement mise à disposition des espaces verts de la ville, fait partie de cet appel à projet.
 
 
À lieu extraordinaire, projet ambitieux !
 
L'association de l'Orangerie de Grenoble a un projet pour ce bâtiment hors-normes. Elle souhaite le restaurer, dans le respect de son intégrité historique et en faire un tiers-lieu sur le thème du développement durable. La Grande Orangerie hébergerait ainsi diverses activités : atelier de réparation de vélos et d'objets du quotidien, bar, restaurant, déplacement de la médiathèque de la Maison de la Nature et de l'Environnement, etc.
 
Ce projet, né en janvier 2015, est alors porté par un collectif participant à la première Ruche aux projets. Mais il ne sera pas finaliste, la réhabilitation du bâtiment étant estimée par la ville à 800 000 euros, un montant supérieur à celui des financements offerts par la Ruche aux projets.
 
La volonté de poursuivre le projet, malgré l'absence de financement, amène l'Orangerie de Grenoble a communiquer sur ce projet de tiers-lieu auprès du grand public. Elle organise des événements dans la cour du bâtiment de la Grande Orangerie ; l'occasion de faire découvrir ce lieu à la population et de le réinvestir avec une volonté de dynamisation du quartier.
 
Dans cette même optique, le Conseil Citoyen de la Zone C (zone Mutualité de Grenoble), qui souhaite voir le projet se concrétiser, interroge le Conseil Municipal : dans quelle mesure la ville soutient-elle le projet de l'Orangerie de Grenoble ? Le maire explique alors que la Grande Orangerie fera l'objet d'un appel à projets.
 
L'appel à projet, annoncé pour décembre 2016, est sorti en début de semaine. Une temporalité dont l'Orangerie de Grenoble, désormais constituée en association, ne se plaint pas : cela lui a permis de faire mûrir l'association et le projet afin d'être plus compétitif le jour venu.
 
 
Et maintenant ?
 
En cette rentrée, l'association se concentre sur la réponse à l'appel à projets. Constituée d'un conseil d'administration en direction collégiale et d'une salariée en contrat aidé, la structure s'interroge sur l'impact qu'aura la loi sur les contrats aidés. L'Orangerie de Grenoble cherche néanmoins une alternative au CAE ; elle souhaite renouveler la personne en poste et enrichir l'équipe d'un second salarié d'ici la fin de l'année.
 
Elle travaille également au développement d’un modèle économique qui permettrait, dans l'hypothèse d'une victoire à l'appel à projet, d'être indépendante de toutes subventions publiques après ouverture. Le projet prévoit ainsi la location de salles de réunions et d'entrées d'argent générées par le bar.
 
Enfin, l'association ambitionne une restauration fidèle aux techniques utilisées lors de la construction du bâtiment en 1895 ; il est essentiel pour elle de ne pas dénaturer le lieu.
 
 
L'association de l'Orangerie de Grenoble propose ainsi de se réapproprier une partie du patrimoine grenoblois, de générer du lien entre les habitants et de créer un lieu d'échange autour des thématiques attenantes au développement durable.

 

A propos de l'auteur

Alpesolidaires Association

L’association Alpesolidaires a été créée en novembre 2004 et réunit des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) de l’agglomération grenobloise autour d'un projet territorial de l'ESS.
 
Contacter l'association :
...

Coordonnées

Maison des associations
6 rue Berthe de Boissieux
38000 Grenoble
Tél : 
06 68 35 32 22
Email