Suite au gel des contrats aidés, quels impacts pour l'ESS et le territoire de l'agglomération grenobloise?

Thématiques : 
489 lectures
Suite à l'annonce cet été du gel des contrats aidés, notamment des CUI-CAE (contrat unique d’insertion – contrat d’accompagnement à l’emploi), un certain nombre d’associations a sollicité Alpesolidaires, comme espace de mise en réseau sur la Métropole Grenobloise, pour faire le point sur les conséquences de ce gel.

A travers un recensement, Alpesolidaires a donc cherché à évaluer et montrer l'impact d’une telle mesure sur les structures de l'ESS et le territoire de l'agglomération grenobloise.

En effet, de tels impacts sont à prévoir puisque les structures de l’Économie Sociale et Solidaire qui ont recours à ces contrats participent à la création d’activités d'utilité sociale innovantes ou structurantes dans certains secteurs ou/et sur certains quartiers. 
 
Ce recensement réalisé via ce formulaire, toujours en cours, a réuni à ce jour les réponses de 26 associations de l'agglomération grenobloise.
Dans ces associations, 59 emplois auraient dû être créés ou renouvelés grâce à des CUI-CAE au cours des prochains mois, soit l'équivalent de 43 ETP. Ce sont principalement des emplois de chargés d'administration, d'animateurs (sportifs, culturels, de lieu de vie, etc.), des postes de coordination et de développement des structures, de communication, mais aussi d'employés polyvalents, d'agents d'accueil, de cuisiniers, etc. qui ne seront pas renouvelés.
Ces structures agissent dans des secteurs aussi divers que l'insertion (5), des lieux de vie et de proximité (5), l'action sociale (4), la culture (4), l'éducation populaire et la jeunesse (3), l'alimentation (2), mais aussi le sport (1), l'artisanat (1) ou l'environnement (1).
 
L'impact de ces mesures se fera ressentir sur les structures elles-mêmes et leur organisation.
L'intégralité des structures prévoit une baisse de leur activité, faute de moyens, pouvant se traduire par la fin de certains projets, la baisse de qualité des services proposés et la réduction des temps d'accueil du public, notamment pour des lieux accueillant des publics fragilisés et isolés, comme les personnes âgées ou les personnes handicapées.
Par ailleurs, au moins quatre associations en création et émergence prévoient un frein brutal de leur croissance.
Enfin, sept structures craignent de devoir cesser toute leur activité et fermer dans les mois prochains.
 
L'impact de ces mesures se fera également ressentir sur le territoire de l'agglomération grenobloise et ses habitants, du fait de la baisse de l'activité globale voire la fermeture de structures d'utilité sociale qui contribuent au développement et répondent aux besoins du territoire.
Ainsi, les structures impactées sont situées sur l'ensemble de l'agglomération grenobloise et notamment sur des quartiers Politique de la Ville (8), mais aussi sur des territoires ruraux fragilisés de l'Isère (2). Les structures agissent donc sur ces différents territoires dans un lien de proximité aux habitants à travers des activités aussi diverses (cafés associatifs, conciergerie solidaire, fanfare de quartier, commerces de proximité, etc. ) que structurantes (création de lien social, développement du quartier, création d'emplois, etc.).
Comme le montrent les secteurs d'activité de ces structures, ces associations agissent auprès de publics fragilisés, notamment auprès de personnes sans emploi (activités d'insertion par l'emploi, formation), des personnes âgées isolées (lieu d'accueil et d'accompagnement), handicapées (accueil et insertion), en rupture numérique (cours d'informatique), à faibles revenus (logement, aide à domicile, etc.), mais aussi auprès de jeunes (animation péri-scolaire, accompagnement) voire très jeunes (crèches).
Ces associations agissent également à différentes échelles de la vie quotidienne, en proposant des espaces de pratique sportive, des cours de danse, des lieux de création et de production artistiques, des espaces d'échange de savoir ouverts à tous, mais aussi des actions de sensibilisation à la protection de l'environnement et au réemploi.
 
Le recensement est en cours, vous pouvez y participer et l'enrichir en complétant ce formulaire.
 
Actualisation au 18/10/17
 
-----

Plusieurs collectifs d'associations proposent de se réunir pour échanger sur la baisse des contrats aidés :

  • le jeudi 26 octobre à 18h, Maison des Associations - Grenoble

A propos de l'auteur

Alpesolidaires Association

L’association Alpesolidaires a été créée en novembre 2004 et réunit des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) de l’agglomération grenobloise autour d'un projet territorial de l'ESS.
 
Contacter l'association :
...

Coordonnées

Maison des associations
6 rue Berthe de Boissieux
38000 Grenoble
Tél : 
06 68 35 32 22
Email