Quand la jeunesse désillusionnée part en quête… de sens

Thématiques : 
123 lectures

La société actuelle répond-elle a nos attentes ? Une vaste question abordée lors de la soirée-débat organisée hier soir, dans le cadre du mois de l'économie sociale et solidaire (ESS), par l'association Santé-Environnement Rhône-Alpes-Auvergne (SERA) autour du film En quête de sens.

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde », Gandhi
 
Désabusée, désillusionnée, blasée… autant d'adjectifs qui qualifient la génération des 25-35 ans. En quête de sens présente le road-trip improvisé de Nathanaël Coste et Marc de la Ménardière, deux amis d'enfance, cherchant à comprendre ce qui a conduit aux crises actuelles et d’où pourrait venir le changement.
 
De l’Inde au Guatemala en passant par San Francisco et l’Ardèche, c’est toute leur vision du monde qui va être ébranlée... À travers les messages d’activistes, de biologistes, de philosophes ou de gardiens de traditions anciennes, Marc de la Ménardière et Nathanaël Coste nous invitent à partager leur remise en question et présentent les alternatives qui construisent déjà le monde de demain. Un voyage initiatique, imprégné de la philosophie de Gandhi, qui redonne confiance en  la société et en notre capacité à porter le changement en nous-mêmes.
 
Ce film est, ainsi que l'explique ses deux réalisateurs, « un road-movie d’une génération à la recherche de sagesse et de bon sens. » Dans la mouvance du film Demain, il interroge sur les limites des idées de “progrès” et de “modernité” et sur notre rapport biaisé à la nature. Hymne à la société civile, En quête de sens œuvre pour un développement du pouvoir d'agir et présente l'idée que tout changement commence par une révolution intérieure. Le cheminement des deux amis est entre-coupé de témoignages de sages et scientifiques remettant en question jusqu'à l'idée même de plaisir, générant l'envie et donc le manque et l'insatisfaction. À celui-ci, ils préfèrent le contentement, chemin vers le bonheur.
 
 
Un film-outil, espace de parole libre autour de la transformation sociétale
 
Le film, tourné avec une petite caméra, fut auto-produit par l’association Kamea Meah, grâce à une campagne de financement participatif. Sa distribution repose, quand-à elle, sur un réseau associatif (Colibris, Alternatiba, etc.) et de citoyens engagés ayant pris en charge l'organisation de plusieurs centaines de projections depuis le lancement du film.
 
Mardi soir, à la Maison des associations, le film a permis une discussion riche entre spectateurs d'horizons diverses. Le choix des deux réalisateurs de voyager pour parler d'environnement, augmentant de fait leur emprunte carbone, a divisé la salle. Certains leur reprochant ce choix, d'autres défendant les bienfaits et l'importance de l'immersion culturelle dans la remise en question de nos modèles de pensées.
 
 
 
L'association Santé-Environnement Rhône-Alpes-Auvergne (SERA)
 
Le SERA a pour objectif de faire le lien entre l'environnement dans lequel nous vivons, qu'il soit social, médiatique ou naturel, et les conséquences qu'il en découle sur nos comportements et sur notre santé, cela à titre individuel comme à titre collectif. L'association publie notamment une vingtaine d'articles sur des études ayant trait au climat, à la qualité de l'air extérieur, intérieur, les champs électro-magnétiques, les pesticides ou encore à la qualité de l'eau…
 
Jacqueline Collard, présidente et fondatrice du SERA, explique l'importance de ces actions : « Seuls les contre-pouvoir citoyens sont capables de faire changer les choses ! C'est en se rassemblant et en agissant collectivement que l'on peut agir et faire en sorte que chacun trouve sa place. »
 
 
Prochain événement :
 
Pour rencontrer le SERA, n'hésitez pas à vous rendre à l'atelier « Faire des économies en réduisant ses déchets, c’est possible ! », organisé en collaboration avec la Métropole de Grenoble et dans le cadre de la semaine européenne de Réductions des déchets. Vous serez reçu autour d'un thé et d'un caddie de supermarché !
 
L'événement aura lieu mardi 21 décembre de 9h à 11h à L’Arche, 79 avenue de la République, à Seyssinet-Pariset.

 

Portfolio

Nathanaël Coste et Marc de la Ménardière, réalisateurs d'En quête de sens
Projection En quête de sens mardi 13 novembre 2017

A propos de l'auteur

Alpesolidaires Association

L’association Alpesolidaires a été créée en novembre 2004 et réunit des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) de l’agglomération grenobloise autour d'un projet territorial de l'ESS.
 
Contacter l'association :
...

Coordonnées

Maison des associations
6 rue Berthe de Boissieux
38000 Grenoble
Tél : 
06 68 35 32 22
Email