Lutter contre le décrochage scolaire en retrouvant le sens de grandir, interview de Vincent Costes de La Bouture-38

Thématiques : 
5131 lectures

Que proposer aux jeunes de plus de 16 ans qui ne veulent plus de l'école mais sont sans perspective sur le marché de l’emploi ? En lien avec le système scolaire, l’association la Bouture à Grenoble propose plusieurs outils de lutte contre le phénomène grandissant du décrochage scolaire, avec notamment les ateliers de raccrochage ou le Clept* (Collège lycée élitaire pour tous). Rencontre avec Vincent Costes, délégué général de la Bouture.

 

Quels sont les principes des ateliers de raccrochage scolaire ?

Il s'agit d'un accompagnement individuel de jeunes de 14 à 20 ans qui souhaitent reprendre une scolarité ou aborder une formation. Nous suivons 20 à 25 jeunes par an pour les soutenir et les guider, pour les aider à retrouver confiance en eux. Basé sur l'écoute, cet accompagnement a lieu au cours de rendez-vous ponctuels à la demande des personnes. Les jeunes volontaires viennent vers nous soit par le bouche à oreille, soit par le biais du tutorat que nous mettons en place dans plusieurs collèges de l'agglomération pour prévenir  le décrochage d'élèves fragiles. Notre relation est basée sur un engagement informel. Nous sommes là ni pour les pister ni pour les culpabiliser, nous les accompagnons simplement durant cette période entre l'école et la vie professionnelle où les jeunes n'existent plus socialemen

 

Comment faites-vous prendre la bouture ?

Le refrain habituel : bien travailler à l'école pour avoir un bon travail ne correspond plus à grand chose pour eux. Nous tentons de redonner du sens à leur parcours en les aidant à se projeter à partir d'une simple question : qui tu veux être dans 15 ans ? A partir de là, nous les aidons à construire une perspective, à élaborer un projet personnel vers une reprise d'étude ou une formation qualifiante... Suite aux ateliers de raccrochage, certains ré-intègrent le circuit éducatif classique, certains intègrent le Clept (Collège lycée élitaire pour tous) en alternance ou en apprentissage, et d'autres trouvent un emploi. Nous travaillons avec les jeunes en lien avec différentes structures locales : les missions locales, l'Ifra, les éducateurs de rues (Codase et Apase). Malgré tout, il arrive aussi que certains jeunes cessent de suivre les ateliers.

 

Qu'est ce que la réussite éducative pour vous ?

Réussite, c'est faire quelque chose de bien, c'est lorsqu'on est content de soi. Education, c'est grandir au sens large. A mon sens, être bien dans sa peau, heureux dans sa vie et dans sa profession, c'est ça la réussite éducative. Ce qui m'interroge dans la réussite éducative, c'est la part laissée à la jeunesse pour dire ce qu'elle attend d'une réussite éducative. Qu'est ce que ça veut dire pour eux ? Les jeunes sont au centre de préoccupations lourdes sans pouvoir s'exprimer sur celles-ci. Le décrochage est du à un ensemble d'éléments qui à un moment donné complexifie leur parcours : éléments familiaux, sociaux ou économiques. Il faut les relancer dans une perspective et les impliquer dans ce travail tout en leur laissant le temps nécessaire à cela. Or nous sommes dans une société de l'immédiateté, elle ne laisse pas le temps de prendre le recul nécessaire.

 

Quel type de politique éducative proposeriez-vous ?

 

Nous sommes porteurs d'une éducation conçue sur des objectifs de long terme, - chaque élève a ses rythmes -, et des objectifs souples, car nous travaillons sur de la matière humaine et par définition elle est variable. Nous concevons aussi le travail éducatif mettant en synergie des associations et des institutions pour mener une véritable action sociale de proximité. Pour cela, il faudrait de véritables moyens qui créent une culture commune plutôt qu'une politique de soutien de guichet qui met en concurrence les acteurs entre eux, en défaveur des petites structures. Car quelles sont les alternatives face aux constats des limites des politiques éducatives actuelles ?

 

Pour découvrir la Bouture en vidéo 

Décrochage scolaire : "La Bouture se met à l'écoute des jeunes"

 

Pour en savoir plus sur l'association La Bouture : fiche structure sur Alpesolidaires

11 Cours Jean Jaurès
38 000 Grenoble
Tel : 04 76 17 09 46
Mail
Site internet

 

Clept * (Collège lycée élitaire pour tous)
Le Clept est un établissement public expérimental qui accueille des jeunes de 14 à 22 ans ayant rompu avec l'école et désireux de reprendre des études d'enseignement général. Relais entre le Clept, les jeunes, les familles et les institutions, la Bouture recense et reçoit les jeunes pour un premier entretien de motivation avant de les orienter potentiellement vers cet établissement.

 

 

 

A propos de l'auteur

Scop La Péniche

La Scop la Péniche administre les contenus proposés sur les sites de la plateforme Rhone-Alpesolidaires.

Elle assure l'animation éditoriale de cet outil de communication mutualisé par et pour les structures de l'économie sociale et solidaire et de l'entrepreneuriat social.

 ...

Coordonnées

.
38000 Grenoble
Email