Le volontariat européen : un coup de pouce pour prendre sa vie en main !

Thématiques : 
2218 lectures
Sortir de chez soi pour rencontrer les autres. Sortir de sa bulle pour se trouver soi-même. Tel est l'enjeu de l'Adice, l'Association pour le Développement des Initiatives Citoyennes et Européennes. En soutenant des publics ayant moins d’opportunités en termes de mobilité, l'association permet de lutter contre les discriminations et de favoriser la promotion sociale. Le but est de donner à tous, l’occasion de développer des compétences sociales, professionnelles et interculturelles grâce à des actions de formation et des projets de mobilité aux quatre coins de l'Europe et du monde. Entretien avec Clémentine Lepin, chargée de projets, remplaçante d’Audrey Perron, responsable et coordinatrice de l’Adice Rhône-Alpes.

Le service volontaire européen selon l'ADICE

L'antenne rhônalpine de l'Adice, créée en 2009, dans le quartier de la Villeneuve, applique le même fonctionnement que la structure mère basée à Roubaix, fondée 10 ans plus tôt. L'objectif principal est de permettre à des jeunes de 18 à 35 ans de bénéficier d'une expérience valorisante à l'étranger, à travers le Service Volontaire Européen (SVE) ou le stage Leonardo Da Vinci. « Nous prenons en compte le parcours, les expériences et les objectifs de chacun, en nous attachant davantage à la personnalité plus qu'au CV. Partir en tant que volontaire est une expérience particulière, c'est pourquoi nous accompagnons individuellement les jeunes qui partent, avant, pendant et après leur séjour. »

Des jeunes aux profils et envies très variés

L'association revendique des propositions de missions adaptées à tous les jeunes, souhaitant expérimenter le voyage à travers le volontariat et/ou une mission professionnelle. Mais l'Adice de Roubaix et de Grenoble, par leur histoire et leur localisation, s'adressent en premier lieu à des jeunes en difficulté. « Par là, nous entendons, des personnes qui se retrouvent en échec scolaire, qui ne trouvent pas de travail ou qui vivent dans un environnement familial et social complexe. Ce n'est pas sans raison que nous sommes installés à la Villeneuve. Ici la question de l'avenir des jeunes est délicate : 40% de la population est au chômage. Pouvoirs publics et associations travaillent à améliorer la situation, avec des offres, des projets et de l'espoir. C'est dans ce contexte que notre mission s'intègre : proposer des séjours à l'étranger, sans discrimination, en s'appuyant sur la motivation du volontaire et la cohérence de son projet. »

Construire un projet et se sentir accompagné dans la démarche

« Il faut tout d'abord savoir qu'entre la première rencontre pour partir et le jour du départ, la durée est très variable. Le jeune qui est intéressé par le volontariat, doit assister à une première réunion collective, qui définit les types de missions proposées et la façon dont nous travaillons» Des réunions individuelles permettent ensuite de définir le projet du jeune et de le préciser. S'il préfère partir pour une courte durée, et en particulier pour une première expérience à l'étranger, des volontariats de 2 semaines à 2 mois sont organisés. Il est possible aussi d'effectuer un SVE longue durée, sur une période n'excédant pas 12 mois, mais également un stage en Europe, avec le programme Leonardo. « Une fois que le projet est mûri et la structure d'accueil partenaire identifiée par nos soins, nous établissons une convention de mobilité avec le jeune et nous-même pour valider le cadre et les objectifs de la mission. »

Ce cadre justement, pouvez-vous nous en parler ?

« Notre fonctionnement et notre offre imposent un engagement de chaque partie. En effet, nos partenaires actuels sont pour la plupart des partenaires de longue date avec lesquels nous aimons travailler. De plus, le SVE est financé par le Programme Européen Jeunesse en Action, il est donc gratuit dans la démarche et dans l'acte lui-même, c'est pourquoi nous préparons le séjour au maximum. Cela évite les désistements, les mauvaises impressions et/ou la déception. Nous mettons en place une liste d'objectifs que le jeune définit avant son départ. La structure d'accueil l'aide à remplir ses objectifs, grâce à un tuteur sur place qui l'accompagne dans ses missions. » En échange du travail fourni, le volontaire est indemnisé grâce à la prise en charge du transport jusqu'au lieu de projet, la nourriture, le transport local, l’argent de poche, les cours de langue, les formations interculturelles et le logement « Au retour, un bilan est fait et le suivi s'étend jusqu'à six mois. Le temps nécessaire pour ceux qui sont partis en séjour court de se lancer vers un volontariat longue durée ! »

 

«Aider des jeunes à se relancer »

L'Adice fonctionne grâce à des subventions européennes et locales permettant d'organiser, d'accueillir et de coordonner les services de volontariat européen. C'est grâce à ces financements publics que l'association existe et rend possible la gratuité des séjours (à savoir que le PEJA finance 90% du billet d’avion, les 10% restants doivent être normalement pris en charge par le volontaire. L’Adice dans sa démarche de lutte contre les discrimination a choisi de financer les 10% restants). Un véritable avantage pour des volontaires dont l'argent est souvent une barrière à la réalisation de leurs projets. « Lorsque les jeunes reviennent d'un séjour, courte ou longue durée, l'euphorie du voyage est très présente ! On voit revenir des jeunes plus ouverts qu'ils ne l'étaient avant le départ, ayant des envies, des projets et certainement plus de confiance en eux. Le changement n'est sans doute pas radical au fond, le contexte familial ou social, lui n'a pas bougé pendant l'absence du jeune. Mais on sent que le coup de pouce qu'on a pu donner, a permis d'amorcer une évolution. »

 

Retrouvez ici les témoignages de deux jeunes, après leur service de volontariat européeen.

 

ATTENTION : l'Adice n'a plus de bureau à Grenoble depuis 2013

http://www.adice.asso.fr/

A propos de l'auteur

Scop La Péniche

La Scop la Péniche administre les contenus proposés sur les sites de la plateforme Rhone-Alpesolidaires.

Elle assure l'animation éditoriale de cet outil de communication mutualisé par et pour les structures de l'économie sociale et solidaire et de l'entrepreneuriat social.

 ...

Coordonnées

.
38600 Fontaine
Email