La Chimère citoyenne : "un lieu qui ne propose rien pour que tout soit possible"

Thématiques : 
550 lectures
Située 12 rue Voltaire, la Chimère Citoyenne est un café associatif porté par l'association DIALOGUES (créée le 1er mars 2014), soutenu financièrement par le Conseil Départemental de l'Isère et par la MCAE Isère Active.
La Chimère se définit comme un "tiers espace" refusant d'être catégorisé: « une troisième voie, une autre manière de s’impliquer entre espaces publics et espaces privés. Un espace qui n’est pas défini, ni identifié dans une catégorie de lieux, d’actions ou de populations. »
 
Créer du lien, c'est le projet au coeur de ce café. « 350 personnes issues d’horizons très divers font le réseau de La Chimère Citoyenne : de 17 ans à 96 ans, chefs d’entreprise, chômeurs, retraités, universitaires, étudiants, cadres, employés, auto entrepreneurs, personnes à mobilité réduite et/ou avec handicap psychique, etc. ». Des personnes de tout âge et de tout horizon peuvent s'y rencontrer, échanger et créer ensemble. L'idée, c'est de créer du réseau entre les gens.
Par exemple : « Matthieu, 45 ans, rêve d’un jardin partagé. Il a participé à la création d’un jardin en tant qu’allocataire du RSA, mais se dit insatisfait. Nous l’aiderons à créer sa propre association, les Jardins de la cascade, avec deux architectes paysagistes, propriétaires d’un terrain labellisé et qui souhaitent faire pousser des essences rares mais qui ont besoin d’aide en échange de partage du terrain. Nous les mettrons en lien avec la commune et la communauté de communes. »
 
La Chimère, c'est aussi un accueil inconditionnel : on y rentre avec ou sans projet, heureux ou malheureux. La seule condition : le respect de l'autre : « À la Chimère, les relations sont horizontales (ce qui ne veut pas dire égalitaires), en revanche les paroles sont à égalité et il n’y en a pas une qui a plus de valeur qu’une autre. Quels que soient son statut, sa vie, sa profession, son parcours ou son handicap… chacun est autorisé, invité à prendre place et la parole. La personne est accueillie pour ce qu’elle est, là où elle en est. »
 
Le café met gratuitement son local à disposition pour celles et ceux qui n'ont pas les moyens d'en louer un pour tester ou démarrer une activité. De futurs auto-entrepreneurs ou des allocataires de minima sociaux peuvent ainsi vérifier la viabilité de leurs projets sur une durée de six mois avec un horaire hebdomadaire.
Ce fut le cas pour Léa et Aïcha. La première souhaitait se lancer comme animatrice d'ateliers artistiques, la seconde fabriquer et vendre des cosmétiques bio. Une demi-journée par semaine, ces deux femmes ont pu disposer du local de la Chimère. La première a pu se rendre compte qu'elle n'était pas prête pour ce projet, la seconde a pu démarrer son activité et créer son propre site.
 
Tout est donc possible dans ce café qui organise régulièrement des rencontres, débats, lectures, projections, ateliers, etc.
 
De part son statut associatif, la participation annuelle demandée aux adhérents est de 5€ (minimum, on peut donner plus si l'on veut et peut). Il est possible d'adhérer et de payer en ligne.
La Chimère accepte le paiement en cairns et propose des tarifs solidaires pour les adhérents les plus modestes.
 
 
Adresse :
La Chimère Citoyenne
12 rue Voltaire
38000 Grenoble
 
Mail : lachimerecitoyenne@gmail.com
Horaires : du mardi au samedi de 10h à 19h ; le lundi de 12h à 19h ; fermé le dimanche.
 
 
Kelly Dessois pour Alpes Solidaires

A propos de l'auteur

Alpesolidaires Association

L’association Alpesolidaires a été créée en novembre 2004 et réunit des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) de l’agglomération grenobloise autour d'un projet territorial de l'ESS.
 
Contacter l'association : asso@alpesolidaires.org – 06.68.35.32.22
Contacter l'administration du site :
...

Coordonnées

Maison des associations
6 rue Berthe de Boissieux
38000 Grenoble
Tél : 
06 68 35 32 22
Email