L’ESS, là où on se questionne sur la gouvernance

Thématiques : 
263 lectures
La gouvernance est au centre des questionnements du monde de l’ESS. Explorons à travers un portfolio des contenus à voir et à lire pour présenter ses différentes formes et découvrir quelques expérimentations collectives.https://www.youtube.com/watch?v=4QhR_wM0MXk
 
La gouvernance : un des 4 principes de l’Economie Sociale et Solidaire
 
 
La loi sur l’ESS du 31 juillet 2014 donne enfin un cadre pour rendre plus lisible les structures qui s’en réclament et ainsi renforcer leur poids. Cette loi a permis de définir les contours, jusque-là relativement flous, des mouvements qui définissent l’ESS. 
 
L’objectif premier des structures de l’ESS réside dans le fait de poursuivre des missions entièrement orientées vers l’intérêt général (d’autres parlent de bien commun), ce qui compose un des principes fondateurs énoncé par la loi. La gouvernance démocratique constitue également un de ces quatre principes. Pour se donner une idée du domaine de ces actions, un guide des bonnes pratiques a été publié en 2016 par le gouvernement : https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/2017/guide_bonnes_pratiques_ess.pdf
Un des exemples d’application connu des principes de gouvernance partagée, revendiquée par l’ESS, reste le système des SCOP : les Sociétés à gestion Coopérative et Participative (juridiquement SA, SARL, ou SAS).
 
Souvent appréhendées comme des lieux de prise de décisions collectives, elles sont souvent connues pour n’avoir ni chef ni hiérarchie. Ce qui n’est pas tout à fait exact car ce statut revêt des réalités pluri-formes et plus complexes. Les principes de gouvernance s’appliquent au processus démocratique mis en place pour prendre des décisions et les appliquer plutôt qu’au fait d’avoir des chefs ou une hiérarchie. Quelques exemples de SCOP « classiques » l’exposent, comme la Scop Préf-électrique dont nous pouvons retrouver une présentation à travers cette vidéo : http://www.alpesolidaires.org/mediatheque/prefelectrique-la-democratie-dans-l-entreprise-ca-marche-meaudre-38 ainsi qu’un rappel des principes d’une Scop : https://www.youtube.com/watch?v=ZnNEndrKcUY
 
 
L’entreprise libérée : du scepticisme
 
 
L’exemple de l’entreprise Acritec, bureau de contrôle reprise en SCOP dans l’agglomération grenobloise à Moirans se présente comme : « mode de management basé sur la confiance (fonctionnant) comme une « entreprise libérée », ce bien-être au travail (permettant) à tous les salariés de mettre toute leur énergie au service de nos clients ». A retrouver sur : https://www.acritec.fr/qui-sommes-nous.html.Elle fait partie de la mouvance des entreprises dites « libérées », une tendance décrite ces dernières années et popularisée largement dans l’ouvrage : liberté et compagnie d'Isaac Getz et Brian M. Carney paru en 2016 en France.
 
Ces derniers définissent l’entreprise libérée comme « une forme organisationnelle au sein de laquelle les employés jouissent d’une liberté totale et ont la responsabilité d’entreprendre des actions qu’ils considèrent comme être les meilleurs ». L’ensemble de ces questions sont débattues à travers un documentaire de 2015 qui a fait le buzz sur Arte : «  le bonheur au travail », à retrouver sur : https://archive.org/details/LeBonheurAuTravailDu18Fevrier2015DocumentairesRTBFVideo
 
 
Exemple de reprise de SCOP par ses salariés
 
 
De nombreux exemples de reprise d’activité par les salariés eux-mêmes existent. Que le résultat aboutisse ou non, l’intérêt réside dans les processus mis en œuvre pour y parvenir.
Symbolique, « Entre nos mains », un film réalisé par Marianne Otero, retrace l’histoire d’une usine de confection de textile en situation de liquidation financière. Ses salariés se voient offrir l’opportunité d’en reprendre la gestion, à condition de la financer eux-mêmes. La réalisatrice retrace, en finesse, les rebondissements et les questionnements que soulèvent ces manœuvres délicates. Retrouvez la bande-annonce sur : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19141950&cfilm=180622.html
 
Citons d’autres cas comme la fabrique d’emballage en aluminium Ecopla dans la région grenobloise ayant fait l’objet de tentative de reprise par ses travailleurs sur la base d’appel à financements participatifs.
Ou encore la fabrique de thé Scop-TI sur Géménos, reprise après 1336 jours de grève, nombre symbolique qui constitue aujourd’hui un de leurs produits phare aux arômes 100% naturels.
Enfin, une très belle BD à lire sur la lutte sociale de LIP, fabricant de montre des années 70, reconnu, du coté de Besançon, présentant une horde de travailleurs engagés mais aussi fort ingénieux : http://www.macommune.info/article/le-conflit-lip-de-1973-revit-en-bd-99651
 
 
D’autres expérimentations de mise en commun du travail
 
 
Issus des SCOP, les SCIC (Société Coopérative d'Intérêt Collectif) s’organisent : en plus de prendre en compte toutes les parties prenantes de leurs sociétés, elles s’ouvrent sur l’extérieur. Elles intègrent l’ensemble des bénéficiaires ou usagers et des financeurs au fonctionnement de l’entreprise : bénévoles, collectivités territoriales, salariés et bénéficiaires-usagers.
D’autres expériences, innovantes, de regroupement des forces de travail existent comme les CAE (Coopératives d’Activités et d’Emploi) rassemblant plusieurs entreprises qui se partagent alors chiffre d’affaire et risques. Un article à retrouver, L’expérience mise en commun : Lumière sur les coopératives d’activité et d’emploi : http://www.alpesolidaires.org/lumiere-sur-les-cooperatives-d-activite-et-d-emploi
Des mutuelles de travail voient également le jour comme : Bigre !, première mutuelle de travail associé, retrouvez cet article : http://www.alpesolidaires.org/bigre-naissance-de-la-premiere-mutuelle-de-travail-associe
L’URSCOP regroupe les Scops de tous secteurs au sein de sa fédération : https://www.youtube.com/watch?v=4QhR_wM0MXk, dans laquelle certaines sont regroupées par secteur d’activité.
 
Enfin, de nombreuses formations existent pour apprendre à travailler ensemble et prendre des décisions communes, s’écouter ou se positionner. L’Université Du Nous (ADN) s’est rendu expert en la matière. Cette association, nationale, nous propose des outils comme le « voyage du je au nous » sur la gouvernance partagée. http://www.auvergne-rhone-alpesolidaires.org/formation/le-voyage-du-je-au-nous-gouvernance-partagee
A consulter également une bibliographie pour aller plus loin dans l’esprit des Scops et de gouvernance : http://www.les-scop.coop/sites/fr/les-scop/culture-scop/bibliographie
 
 
 

Portfolio

Préf Electrique, Scop situé dans le Vercors a conservé sa hiérarchie
Une Scop, c'est quoi ? Des enfants répondent !
Acritec : "l'entreprise libérée"
Un texte qui a popularisé en France les notions de gouvernance
le Buzz sur Arte
Un film, tendre
Des travailleurs qui cachent ... des montres !
CAE : une innovation en termes d'organisation du travail
Première mutuelle de travail : comment s'organiser entre entreprises
Une SCOP, c'est quoi ??

A propos de l'auteur

Alpesolidaires Association

L’association Alpesolidaires a été créée en novembre 2004 et réunit des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) de l’agglomération grenobloise autour d'un projet territorial de l'ESS.
 
Contacter l'association :
...

Coordonnées

Maison des associations
6 rue Berthe de Boissieux
38000 Grenoble
Tél : 
06 68 35 32 22
Email